Accueil > L’Ut final par les Quat’Quartes, Guy et Robin Laporte

Critiques / Théâtre

L’Ut final par les Quat’Quartes, Guy et Robin Laporte

par Gilles Costaz

La compil d’avant l’Apocalypse

Partager l'article :

Ils sont quatre musiciens parmi les synthétiseurs, les claviers et les guitares, sous un écran qui retransmet leur image ou bien les nouvelles du monde d’hier et de demain. Ils sont là pour fabriquer un DVD qui témoignerait de la richesse musicale de la planète avant l’apocalypse ! Cela urge : les océans débordent, la guerre nucléaire va être déclenchée, les espèces végétales sont en pleine mutation, une météorite géante se dirige vers la terre. Quelles musiques laisser aux survivants ou aux prochains explorateurs de la planète ? C’est une blague, mais si crédible ! A eux quatre, les musiciens, trois décontractés mais précis, le dernier totalement hagard, parcourent le spectre des genres musicaux. Bien qu’ils saluent la musique dite classique, ils vont plutôt vers les musiques du monde et surtout vers tous les styles d’aujourd’hui : divers jazz, rock, chansons en tout genre…
C’est un spectacle de plus où le théâtre et les variétés font cause commune. Mais, si le Cabaret Brassens de la Comédie-Française ou Radio-Tréne au Petit-Montparnasse portent sur des auteurs, L’Ut final catalogue les types de musique, quitte à faire découvrir telle ou telle chanson oubliée. Il y a bien l’un des acteurs qui annonce continuellement qu’il va introduire Elton Jon dans la compilation (et il finira par le faire !), c’est presque toujours d’un monde mélodique à l’autre que l’on passe. Dans une mise en scène blagueuse de Robin et Guy Laporte, le quatuor que composent Céline Fabre, Olivier Defays, Robin Laporte et Pierre Pichaud sait être accordé et désaccordé, fait d’individualités et uni comme un groupe. Ils jouent allègrement avec leurs rivalités, les images, les ordinateurs, les tempos et les mythes. C’est un peu débraillé dans le jeu (volontairement) et parfait dans l’approche des partitions et des sonorités. Ils s’attaquent à de gros morceaux (le gospel, la salsa par exemple) et, avec l’air de bricoleurs dépassés par les événements, chantent et jouent formidablement justes. Après le dernier ut, tonnerre d’applaudissements !

L’Ut final par Les Quat’Quartes et Guy Laporte, mise en scène de Robin Laporte et Guy Laporte, avec Céline Fabre, Olivier Defays, Robin Laporte et Pierre Pichaud.

Vingtième Théâtre, 19 h 30, tél. : 01 48 65 97 90, jusqu’au 15 juin. (Durée : 1 h 15).

Photo DR

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.