L’Idiote de Marcel Achard

Polar en France profonde

L'Idiote de Marcel Achard

Marcel Achard fait partie des gloires oubliées. Dans la seconde moitié du XXe siècle, il alignait les succès, tels que Patate qui fut jouée six ans de suite ! Auparavant, il était un auteur plus littéraire, cher à Charles Dullin. D’ailleurs, sa pièce la plus touchante, Jean de la lune, sera certainement reprise un jour. Pour le moment, une jeune compagnie présente L’Idiote qui fut créée en 1960 par Annie Girardot et Jean-Pierre Cassel. Elle correspond à la veine policière d’Achard – une inspiration assez rare chez l’auteur. Un homme vient d’être assassiné dans son lit. Les éléments qui sont transmis à la police laissent à penser que l’enquête et l’interrogatoires seront vivement menés : après avoir entendu un coup de feu, l’entourage de la victime s’est précipité dans la chambre et a trouvé une jeune femme nue à côté de la victime. La jeune fille était évanouie, mais l’armée était à côté d’elle. Le juge a convoqué la suspecte et cherche à obtenir son aveu très vite, d’autant plus que sa hiérarchie voudrait innocenter au plus vite la famille bourgeoise dont la victime faisait partie.
Bien fichue, la pièce n’est guère qu’une dramatique policière dont l’originalité, bien relative, est de prendre en sous-main parti contre les bourgeois et pour les filles de petite vertu. La soirée est menée par Denis Souppe avec un juste sens du climat social et des caractères bien tranchés. L ‘interprétation songeuse, secrète et nerveuse de Marie Utreh donne son intensité au spectacle. François Bureloup est avec malice un juge retors et tendre. Alain Péron, Noufel Frikha, Denis Souppe et Pascale Bokey dessinent bien une France profonde, trop sûre de ses vérités et de ses privilèges. C’est une jolie curiosité.

L’Idiote de Marcel Achard, mise en scène de Denis Souppe, lumières de Sébastien Barbaud, avec François Bureloup, Marie Utreh, Alain Péron, Noufel Frikha, Denis Souppe et Pascale Bokey.

Théâtre Michel, 19 h, tél. : 01 42 65 35 02. (Durée : 1 h 20).

Photo Matt Dray.

A propos de l'auteur
Gilles Costaz
Gilles Costaz

Journaliste et auteur de théâtre, longtemps président du Syndicat de la critique, il a collaboré à de nombreux journaux, des « Echos » à « Paris-Match ». Il participe à l’émission de Jérôme Garcin « Le Masque et la Plume » sur France-Inter depuis un quart...

Voir la fiche complète de l'auteur

1 Message

  • L’Idiote de Marcel Achard 29 décembre 2016 10:39, par patrick faivre

    On est très loin, trop loin de l’interprétation d’Annie Girardot en 1960 qui avait su donner à ce soir une sensibilité et une drôlerie absentes aujourd’hui. Dommage

    Répondre au message

Laisser un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

S'inscrire à notre lettre d'information
Commentaires récents
Articles récents
Facebook