Accueil > L’Affamée de Violette Leduc

Critiques / Théâtre

L’Affamée de Violette Leduc

par Gilles Costaz

L’amour impossible

Partager l'article :

Femme metteur en scène et auteur passionnée par le désir, la transgression, les interdits et les textes dont la force opère la traversée des apparences, Catherine Ducastel passe de Jean-Luc Lagarce à Violette Leduc. Elle envisage même de consacrer un triptyque à Violette Leduc et commence par L’Affamée, chant d’amour à Simone de Beauvoir et chant d’amour impossible. Si Sartre et Beauvoir firent beaucoup pour l’écrivain, ils ne furent que ses amis, sans qu’un amour lesbien se créa entre Simone et Violette. Mais quel chant ! Cet appel, ces cris, ces strophes en prose, cet espoir, ce désespoir sont de toute beauté. On est heureux de les entendre au théâtre.
Catherine Decastel a imaginé une mise en scène dansée et s’est appuyée sur la chorégraphie de Fabrice Pika Taraud. Elle a dédoublé le personnage. Deux femmes sont en scène, ayant traversé un miroir brisé, en éclats sur la gauche du décor. Elles s’inscrivent, debout, allongées, bondissantes, sur un sol que des mots à la craie transformeront en tableau noir. L’une porte une robe noire, l’autre une robe blanche. Elles tournoient, se font face, s’opposent, se poursuivent, se rejoignent, s’étreignent, sans jamais arriver à la fusion. Toujours deux faces d’une même personne, toujours le double de l’autre, mais jamais dans l’accord absolu.
Adeline Lejeune et Catherine Decastel elle-même déploient une énergie sauvage et tendre dans cet étrange pas de deux, plus brut que gracieux. Ce parti pris chorégraphié peut séduire. Il est endossé avec audace. Mais ce qui nous touche le plus, n’est-ce pas plutôt le texte qui nous parvient avec plus de force que la gestuelle ?

L’Affamée de Violette Leduc, mise en scène de Catherine Decastel, chorégraphies et regard extérieur de Fabrice Pika Taraud, scénographie de Léa Germain, lumières et régie de Christine Mame, avec Adeline Lejeune et Catherine Decastel.

Théâtre Clavel, 19 h 30 les mardi et mercredi, tél. : 09 75 45 60 46, jusqu’au 23 février. (Durée : 1 h).

Photo Jérôme Bessoux.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.