Accueil > KEIN LICHT : une création en projet à l’Opéra Comique

Actualités / Opéra & Classique

KEIN LICHT : une création en projet à l’Opéra Comique

par Caroline Alexander

Olivier Mantei invente le mécénat par tous

Partager l'article :

L’Opéra Comique a fermé ses portes le 27 juin dernier pour une mise en travaux dont la durée est estimée à 18 mois. 550 jours sans salle Favart ! Mais pas sans activités, ni création !

Olivier Mantei, successeur de Jérôme Deschamps à la tête de l’institution parisienne (il fut son plus proche collaborateur durant huit ans), n’entend pas baisser les bras, ni l’imagination, ni la fantaisie durant cette période de purgatoire-mise aux normes. Des actions décalées, décentrées, des tournées meubleront l’espace-temps avant la réouverture à l’aube de l’année 2017 avec le très attendu Fantasio d’Offenbach entendu cet été au Festival de Radio France à Montpellier (voir WT du 22 juillet 2015).

Commandes et créations sont inscrites sur une rampe de lancement d’un nouveau type. La production du prochain opéra de Philippe Manoury sera partiellement assurée sur un mode participatif jusqu’ici inédit : les donations d’amis, de connaisseurs, de mélomanes, de toutes espèces seront bienvenues à partir de … 10€. Jusqu’à 2.500 et plus si souhaité. La moitié du coût total de l’opération (estimé à 700.000 €) sera pris en charge par l’Opéra Comique. Le solde dépendra des amateurs mués en coproducteur. Ceux-ci seront invités à suivre pas à pas, étape par étape, la fabrication de l’œuvre en gestation.

Celle-ci a déjà un titre : Kein Licht (pas de lumière), une librettiste célèbre (l’autrichienne Elfriede Jelinek, prix Nobel de littérature en 2004), un metteur en scène désigné (l’allemand Nicolas Stemann). Philippe Manoury, 63 ans en sera donc le compositeur. Ce sera son cinquième opéra (après Le 60ème parallèle, K.., La Frontière, La nuit de Gutenberg  : voir WT du 28 septembre 2011). Un « Singspiel » une pièce chantée comme il est d’usage d’en pratiquer depuis Mozart. Mais il y sera question d’aujourd’hui. Sa création aura lieu dans le courant du mois d’octobre 2017. Dans deux ans …

Austérité, temps de crise obligent : l’initiative d’Olivier Mantei relève un défi qui pourrait prendre de l’envergure. Ne plus soumettre la création artistique aux seules lois des subventions et des recettes. La sortir de ce double carcan en invitant ceux qui croient à leur nécessité (culturelle, sociale, éducative…) à y mettre leur grain de sel. Leur obole ? Leur déduction fiscale ? Ou mieux : leur conviction ?

Le projet a été présenté dans les locaux de l’IRCAM dont Manoury est l’un des cofondateurs. Les candidats coproducteurs peuvent s’y inscrire. Ou consulter le site Internet Kein Licht que l’Opéra Comique lui a consacré : culture-time.com. Ils ont trois mois pour se décider.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.