Accueil > J’ai soif d’après Primo Levi

Critiques / Théâtre

J’ai soif d’après Primo Levi

par Gilles Costaz

Après Auchwitz

Partager l'article :

Avec Robert Antelme Primo Levi est l’écrivain qui a parlé avec le plus de hauteur, de noblesse et d’intelligence de la vie dans les camps nazis. L’auteur italien, interné dans un camp voisin d’Auchwitz, en réchappa par miracle et publia plusieurs livres peu lus à leur parution mais vite considérés par la presse comme fondamentaux. Serge Barbuscia, pour J’ai soif, a conservé un extrait assez court de Si c’est un homme. Son projet est de faire se répondre les mots de Primo Levi et les notes des Sept Dernières Paroles du Christ de Haydn. Dans un décor fluorescent, étrangement élargi par les peintures acryliques de Sylvie Kajman, modifié par les différentes couleurs des lumières projetées, une formation orchestrale est placée au centre d’un cercle de grands pavés. Un homme – le double de Primo Levi, joué par Serge Barbuscia - marche sur ce cercle. Il dit la souffrance du prisonnier, le refus de l’antisémitisme et de la domination au nom d’une idéologie, la condition de l’homme lorsqu’il a atteint les conditions extrêmes de la survie. L’orchestre joue Haydn : les musiciens sont sud-coréens. Le message d’humanité s’élargit ainsi. Le jeu de Serge Barbuscia est d’une simplicité et d’une tendresse secrètes : l’homme qui nous parle ne veut pas nous émouvoir par des détails ou des protestations, il veut que nous soyons au plus vrai de la réflexion et de l’amitié avec nos semblables. L’interprétation de Barbuscia est d’autant plus juste qu’elle est fraternelle et qu’elle évite autant le cri que la voix blanche. Ce moment rare, où la musique de Haydn apaise autant qu’elle bouleverse, provoque en chacun un choc feutré qui atteint le cœur, l’âme et l’esprit.

J’ai soif de Primo Levi, mise en scène de Serge Barbuscia, dramaturgie de Pieralberto Marchesini et Serge Barbuscia, acryliques de Sylvie Kajman, vidéo et lumières de Sébastien Lebert avec Serge Barbuscia et les musiciens du quatuor Classic Radio Jong Hoon Ahn, Hebbo Juang, So Jung Kim, Cho Na Young.

Théâtre du Balcon, Avignon, 17 h 15, tél. : 04 90 85 00 80, jusqu’au 29 juillet. (Durée : 1 h 10).

Photo Francis Grosjean.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.