Accueil > Histoire vécue d’Artaud-Mômo

Critiques / Théâtre

Histoire vécue d’Artaud-Mômo

par Gilles Costaz

Folie et génie

Partager l'article :

En 1947, Antonin Artaud revient à Paris pour une conférence qu’il donne au Vieux-Colombier. L’acteur-poète avait disparu depuis pas d’années. Il était soigné comme fou, passant d’hôpital en hôpital, avant d’être transféré à Rodez. Il est donc de retour et le tout-Paris se précipite. Il y a là André Gide, André Breton, beaucoup d’écrivains et d’acteurs. Artaud commence sa conférence, mais il ne peut suivre le fil de son propos. Sa parole semble incohérente. Il sort de scène, revient, parle à nouveau, bredouille, marmonne, tonne, s’éteint, renaît.... C’est un moment de grande confusion mais, en même temps, un moment exceptionnel. Folie et génie explosent en même temps. Cette conférence restera comme une date légendaire.
Qu’a dit exactement Artaud, l’inventeur du « théâtre de la cruauté » ? On ne le sait qu’imparfaitement. A partir de ses notes et de divers éléments, Paule Thévenin a reconstitué un texte dans les Œuvres complètes d’Artaud. C’est ce texte, authentique dans une certaine mesure, que Gérard Gélas a choisi de mettre en scène dans le plus grand dénouement. Il n’y a sur scène qu’un acteur, Damien Rémy, une table et une chaise. Cela suffit ! Les mots et l’engagement physique du comédien vous saisissent à la gorge. Pas de répit dans la tête d’Artaud-le-Momô (il s’appelait lui-même ainsi), en pleine démence mais aussi en pleine clairvoyance. Damien Rémy compose le cheminement chaotique de la pensée du poète, qui passe par les fulgurances poétiques, les fureurs personnelles (les attaques contre le docteur Verdière, l’un des responsables des électrochocs infligés à Artaud) et le désarroi au bord du vide. Ce spectacle, Gélas et Rémy l’ont créé en l’an 2000. Il est toujours vivant, renouvelé, adapté. Dans la petite salle des Mathurins, il prend une dimension intime, avec un acteur immédiatement en gros plan. Souffrance et beauté vous tombent dessus, sans barrière, sans distance. C’est de l’Histoire au présent, dans une interprétation magnifique.

Histoire vécue d’Artaud-Mômo d’après la conférence du Vieux-Colombier, mise en scène de Gérard Gélas assisté de Jean-Louis Cannaud, avec Damien Rémy.

Mathurins, 19 h, tél. : 01 42 65 90 00, jusqu’au 12 avril. (Durée : 1 h 15).

Photo Lot.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.