Highlands

Bach entre dans la danse

Highlands

Fusionner musique, poésie et danse contemporaine, c’est le graal poursuivi inlassablement par María Muñoz et Pep Ramis, eux-mêmes danseurs et chorégraphes, fondateurs de la troupe espagnole Mal Pelo. Explorant l’œuvre de Bach, source inépuisable d’inspiration, ils reviennent à Paris pour quelques jours à la Villette (programmés par le Théâtre de la Ville hors-les-murs) avec un nouveau programme intitulé Highlands. Après avoir exploré les Variations Goldberg et le Clavier bien tempéré, leur nouveau projet Bach n° III, plus ambitieux que jamais, est un tressage de fragments du musicien allemand, œuvres religieuses ou profanes, cantates, partitas et autres Art de la fugue, dans des versions pour quatuor à cordes.

Piste d’envol

Sur la scène nue ou presque, ils ont tracé un espace très épuré, ouvert à l’imagination, une sorte de piste d’envol cernée des deux côtés par des bloc de pierre qui tombent des cintres comme des météorites. Sur ce chemin évoluent et se croisent trois groupes mouvants d’artistes : un quatuor à cordes, un quatuor de voix baroques, et la troupe de danseurs. A quoi s’ajoutent d’invisibles percussions qui impulsent par intermittences des rythmiques très marquées. Deci delà des bribes de textes poétiques de Maria Munoz et d’autres artistes sont énoncées par les uns ou par les autres qui ouvrent une dimension spirituelle.

Ensemble, la troupe tisse les fils d’un univers sans pareil, porté vers la spiritualité, à visée universelle. Quelque part entre la rigueur austère de Anne Teresa De Keersmaeker et l’expressionisme de Pina Bausch. Un spectacle court (une heure), météorique, envoûtant.

« Highlands », jusqu’au 28 novembre à la Grande Halle de la Villette, ww.lavillette.com Direction : María Muñoz et Pep Ramis. Direction Musicale : Joel Bardolet & Quiteria Muñoz. Espace Scénique : Kike Blanco. Costumes Carme Puigde Valliplantés. Lumières : August Viladomat, Punt De Fuga. Collaboration artistique : Myriam Lebreton. Espace Sonore Fanny Thollot

Avec Le Quatuor à Cordes Joel Bardolet (violon), Jaume Guri (violon), Masha Titova (viole), Daniel Claret Violoncelle. Le Quatuor À Voix Quiteria Muñoz (soprano), David Sagastume
(contreténor), Mario Corberán (ténor), Giorgio Celenza (basse) et Le Septuor de danseurs Pep Ramis, María Muñoz, Federica Porello, Zoltàn Vakulya, Leo Castro, Enric Fàbregas,
Miquel Fiol.
Photo Tristan Perez Martin.

A propos de l'auteur
Noël Tinazzi
Noël Tinazzi

Après des études classiques de lettres (hypokhâgne et khâgne, licence) en ma bonne ville natale de Nancy, j’ai bifurqué vers le journalisme. Non sans avoir pris goût au spectacle vivant au Festival du théâtre universitaire, aux grandes heures de sa...

Voir la fiche complète de l'auteur

Laisser un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

S'inscrire à notre lettre d'information
Commentaires récents
Articles récents
Facebook