Accueil > Entre chou et loup de Noémi Boutin et Sylvaine Hélary

Critiques / Jeune Public / Théâtre / Musical

Entre chou et loup de Noémi Boutin et Sylvaine Hélary

par Dominique Darzacq

Détonnant sans doute, jouissif, sûrement

Partager l'article :

Objet scénique rebelle aux étiquettes, Entre chou et loup n’en est pas moins une originale et judicieuse manière de faire glisser quelques notes de musique contemporaine dans l’oreille de nos têtes blondes. L’idée déjà n’est pas banale, le spectacle, concocté pour Odyssées en Yvelines par le duo Myssil, non plus.

Il se compose de deux artistes dont l’art et la virtuosité s’habillent très finement de légèreté. L’une violoncelliste, Noémi Boutin , l’autre flûtiste, Sylvaine Hélary, deux musiciennes au parcours jalonné de musique classique et contemporaine, de jazz et d’improvisation et que rassemblent une identique attention à la diversité des courants de la musique qui s’écrit aujourd’hui, et surtout un goût commun pour les échappées hors du convenu, pour les aventures où s’entrecroisent paroles et instruments. Tel ce « Concert détonnant » placé, histoire d’annoncer la couleur, sous les auspices de Max Ernst pour qui « l’art est un jeu d’enfant ».

Ludique en diable ce spectacle musical,- astucieusement mis en scène par Laurence Garcia,- où l’on joue à jouer et brouille les pistes. A peine arrivées en robes à panier, vieilles filles s’essayant au vertige de l’art lyrique, qu’on retrouve tout aussitôt nos deux musiciennes en gamines turbulentes tentant d’improbables arpèges. Cours de musique ou répétition, qu’importe puisque prétexte à ouvrir grandes les portes sur l’imaginaire, puisque tremplin d’une joute complice entre notes et mots, puisque chantier cocasse où se trament en musique des histoires aussi désopilantes que farfelues, commandées spécialement pour le spectacle à une brochette d’artistes compositeurs, venus d’horizons divers, de Michel Musseau à la pianiste performeuse Eve Risser en passant par le percussionniste Sylvain Lemêtre ou encore Joëlle Léandre, « monstre aimé de la contrebasse » à l’aura internationale , farouche adepte d’une musique en liberté et qui, ici, avec une verve surréaliste que n’aurait pas renier Marcel Duchamp, nous livre quelques désopilantes recommandations des choses à faire en cas d’absence pendant le week-end. Au fil des morceaux, dont un silencieux pour mimiques cocasses, on croise des personnages ahuris perdus dans les mécanismes d’une horloge ou on apprend comment ouvrir et fermer un robinet pour se laver les mains.

L’humour et la chimère teintent avec bonheur ce patchwork instrumental et vocal qui, sous ces airs bricolés et à la bonne franquette, est cousu à la note près. Du travail raffiné et de « hautes gammes », qui entre, flûte et violoncelle, disputes et connivence, met le doigt sur quelques joies et peines enfantines. Les enfants d’aujourd’hui et ceux qui le furent hier s’y reconnaissent en éclatant de rire. Jubilatoire ! A voir et entendre en famille.

Entre chou et loup, « Concert détonnant » de Noémi Boutin et Sylvaine Hélary, mise en scène Laurence Garcia durée 50’ tout public dès 6 ans.
Guyancourt (Maison de la poésie) 3 et 4 mars, Viroflay (Auditorium) 5 au 7 mars, Maisons Lafitte (Château) 10 au 12 mars, Villiers-le-Mathieu (Bibliothèque) 13 mars, Garancières (Bibliothèque), Orléans (Scène nationale) 20 au 22 mars, Mézières-sur-Seine 3 avril, Le Guilvinec (Finistère) le 7 avril.
Odyssées en Yvelines Théâtre de Sartrouville tel 01 30 80 86 77 77

Photo ©JM Lobbé.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.