Accueil > David Grimal

Actualités / Opéra & Classique

David Grimal

par Olivier Olgan

Un musicien citoyen en quête de sens

Partager l'article :

Depuis 10 ans, le violoniste virtuose David Grimal revendique de faire la musique autrement : sans chef avec ses complices de l’ensemble Les Dissonances, pour les sans- abris avec ‘L’autre saison’ associant des stars comme Karine Deshayes, 15 avril ou Baptiste Trotignon le 20 mai

Il a fallu une marche dans le désert au sens propre du terme (dans le massif de l’Akakus en Lybie) pour que David Grimal trouve comme il le dit joliment « le chemin des autres » et de « reposer les bases de son métier de musicien ». Première étape : fonder Les Dissonances, collectif de musiciens venus de toute l’Europe qui se cooptent les uns les autres par affinité pour jouer les plus grandes symphonies avec un défi de taille, sans chef.

Ne cherchez pas le podium du chef, il n’y a pas de chef. Si la démarche n’est pas nouvelle pour le répertoire concertant et symphonique jusqu’à Mozart, elle est révolutionnaire pour le répertoire romantique et moderne. « Incrédulité, incompréhension, hostilité, mépris m’ont accompagnés pendant toutes ces années. rappelle le musicien. L’idée de rendre aux musiciens leur âme et leur créativité, de les libérer en les responsabilisant à l’extrême lors de l’interprétation d’œuvres complexes en allant jusqu’à des effectifs dépassant aujourd’hui les 75 musiciens sur scène, le tout sans chef d’orchestre, laissait ce monde sclérosé de glace. »

Prise de risques continue. La formation bouscule le milieu musical par son innocence retrouvée loin « tout le fétichisme commercial établi sur la personnalité du chef d’orchestre » l’obligeant à créer son propre label multimédia LD ainsi que les habitudes des programmateurs français qui hésitent encore à l’inscrire dans leur saison. Heureusement certains comme Jean François Driant, directeur du Volcan au Havre, premier port d’attache, Laurent Joyeux, directeur de l’opéra de Dijon, mais aussi Jeannine Roze que la formation retrouve le 17 avril, au TCE ou Laurent Bayle à la Philharmonie ont cru à son utopie. La tournée qu’elle entreprend fin mai (Dijon, Caen, Paris) avec au programme -excusez du peu !- Ouverture La Forza del destino, Tchaïkovski : Concerto opus 35, ré majeur et Symphonie n°4, opus 36, fa mineur devrait les inscrire définitivement dans les ensembles qui comptent.

Il suffit pourtant d’écouter les deux anthologies Manifestes, pour mesurer le chemin parcouru pendant ses dix années de conquêtes pour la reconnaissance : v1 - Beethoven, Mozart Schubert, v2 – Bartok, Bernstein, Chostakovitch, Schnitke, Schoenberg, pour se convaincre que les complices de Dissonances réussissent à créer un son qui leur est propre, tonique, lumineux, sans maniérisme, laissant chaque individualité s’épanouir dans le collectif. La force de ces enregistrements est d’autant surprenante qu’ils n’ont été travaillés qu’une seule fois et enregistrées directement en concert pour des raisons économiques. L’auditeur est plongé au cœur d’un collectif en pleine symbiose, où la dynamique repose sur chaque musicien, où la musique et la relation à l’autre sont placées au centre. « …et le modèle fait école dans d’autres pays » confie Grimal.

Citoyen engagé, David Grimal défend une autre vision de la démocratisation de la culture. Véritable projet collectif et citoyen avant l’heure, la création de « L’Autre Saison  » à l’église Saint-Leu-Saint-Gilles au cœur de Paris a « pour objectif de rompre l’exclusion culturelle à laquelle font face les personnes en situation de marginalité et d’exclusion sociale. Chaque saison est conçue autour de cartes blanches aux artistes, où viennent se produire gracieusement les plus grands » comme le Trio Wanderer, le Quatuor Parisii, Nathalie Dessay…. Ne manquez pas Karine Deshayes, ce jeudi 15 avril ou Baptiste Trotignon le 20 mai. L’intégralité des recettes de concerts est reversée à l’association Les Margéniaux qui accompagne et finance des projets d’urgence ou de moyen terme proposés par les acteurs sociaux. Ici, la musique adoucit la violence de la rue.

S’engager sur le terrain Le jeu en vaut-il la chandelle pour un musicien ? « Cette entreprise est avant tout une aventure humaine, une histoire de conviction, témoigne Grimal dans une enquête ‘Entreprendre la culture’ pour le Forum d’Avignon, paru dans le Huffington Post du 29 mars 2015. Notre société aussi bloquée et étrange soit elle, est peuplée de gens extraordinaires capables d’agir là où les institutions sont paralysées, de gens capables de s’engager pour des convictions là où les politiques n’en ont pas, et puis le vent tourne. Ce que je dis à mes étudiants et ce que je dirai à un jeune aventurier de la culture, c’est que si son instinct lui dit d’y aller, c’est qu’il n’y pas d’autre chemin. Le monde a besoin d’amour et cet amour doit trouver sa voie. »

Prochains concerts des Dissonances :
• 17 avril, 11h, Théâtre des Champs-Elysées http://www.jeanine-roze-production.fr/spectacles/215,musique-de-chambre
Programme Bach : Concerto pour deux violons n°1 BWV 1060R, Concerto pour violon n°1 BWV 1041, Concerto pour violon n°2 BWV 1042, Concerto pour deux violons BWV 1043, Avec David Grimal, Anna Göckel, Hans Peter Hofmann, violons, Brice Pauset, clavecin

• 17 mai, 20h30, Théâtre Firmin Gémier / La Piscine, Châtenay-Malabry http://www.theatrefirmingemier-lapiscine.fr/spectacles/fiche_spectacle.cfm/221269_haydn--bart%C3%B3k--beethoven.html
Programme : Haydn / Bartók / Beethoven Avec Le Quatuor des Dissonances ; David Grimal, Hans Peter Hofmann, violon, David Gaillard, alto et Xavier Phillips Violoncelle

• 26 mai Opéra de Dijon, http://www.opera-dijon.fr/fr/spectacle/tchaikovski/398
• 27 mai Théâtre de Caen, http://theatre.caen.fr/Spectacles/le-destin-%E2%80%93-tcha%C3%AFkovski-verdi
• 30 mai Philharmonie 2 de Paris http://philharmoniedeparis.fr/fr/activite/concert-symphonique/15331-la-force-du-destin-les-dissonances-david-grimal?date=1464633000
Programme : Verdi : Ouverture La Forza del destino, Tchaïkovski : Concerto opus 35, ré majeur et Symphonie n°4, opus 36, fa mineur
Avec David Grimal au violon

Prochains concerts de l’Autre Saison, à l’ Église Saint-Leu Saint-Gilles, 92 rue Saint Denis, 75001 Paris (sans réservation) :

• 15 avril 2016, 20h Carte blanche à Karine Deshayes, Delphine Haidan, Mezzo-sopranos & l’Ensemble Contraste ; avec Karine Deshayes & Delphine Haidan, mezzo-sopranos, Arnaud Thorette, violon, Antoine Pierlot, violoncelle, Johan Farjot, Piano et arrangements
• 20 mai 2016, 20h, Baptiste Trotignon & Minino Garay | Duo jazz piano / percussions

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.