Accueil > Dans un canard de Jean-Daniel Magnin

Critiques / Théâtre

Dans un canard de Jean-Daniel Magnin

par Corinne Denailles

Un pavé dans la mare

Partager l'article :

Le fondateur d’une entreprise de télémarketing récemment évincé est retrouvé au fond du canal voisin attaché à son scooter en guise de lest. Un véritable pavé dans la mare. Le suicide fait mauvais effet pour l’image de marque de la boîte, il faut donc court-circuiter la presse. L’arme sera le pauvre stagiaire dont on a renouvelé trois fois le CDD qui se retrouve propulsé cadre, éberlué d’une telle promotion ("la preuve que je suis cadre c’est que je travaille en dehors des heures de travail"). Il aura suffi que Donald, le bien nommé, ait un jour déjeuné avec Gégé le suicidé pour qu’on en fasse son meilleur ami. De fil en aiguille, voilà qu’il est désigné pour faire un discours lors des obsèques au cours duquel un lapsus lui fera dire « canard » à la place de « canal ». Bonne aubaine pour la direction, on ne parle que de cela, le lapsus fait le buzz dans les canards de la presse et les réseaux sociaux, Donald devient célèbre, la société échappe à l’accusation de suicide en entreprise et les affaires de la boîtes s’envolent. Mais de recours providentiel, Donald deviendra vite l’homme à abattre, dans le viseur de la « kill box » du directeur qui n’est pas pour rien dans le suicide de Gégé.

Le directeur littéraire du théâtre du Rond-point, Jean-Daniel Magnin signe une comédie gentiment foutraque sur l’enfer du monde du travail qui ne casse pas trois pattes à un canard mais réussit à être très divertissante. Si le texte manque un peu de mordant et d’originalité, il y a une dose de fantaisie suffisante pour nous faire passer un bon moment d’autant que le spectacle est servi par des acteurs excellents. Quentin Baillot est tout bonnement étonnant dans ce rôle de stagiaire étourdi par des événements qu’il ne maîtrise pas, narrateur de sa propre histoire. Emeline Bayart endosse plusieurs rôles, l’épouse de Donald, avocate au chômage, et la DRH de l’entreprise, bombe sexuelle perchée sur ses hauts talons, tout droit sortie d’un dessin animé de Tex Avery. Manuel Le Lièvre interprète à ravir, entre autres, l’insupportable chef de service, mesquin et aigri. Eric Berger joue le fondateur et l’actuel directeur, arrogant comme il faut derrière ses lunettes cerclées de noir (les mêmes que celles de la DRH). La scénographie d’Anne-Sophie Grac est inventive et dynamique. Au centre l’ascenseur, évidemment, de part et d’autre des parois translucides accueillent une projection video ou des scènes d’arrière-plan. Tout cela est bien mené façon thriller de comics.

Dans un canard, texte et mise en scène Jean-Daniel Magnin. Avec Quentin Baillot, Emeline Bayat, Eric Berger, Manuel Le Lièvre. Scénographie et costumes, Anne-Sophie Grac ; lumières, Hervé Coudert ; arrangement musical, Gilles Normand ; chorégraphie, Naomi Fall. Avignon, Théâtre des halles à 14h. Durée : 1h15.
Tel : 0490 855 257
www.theatredeshalles.com

© Giovanni Cittadini Cesi

tournée
26-27 mai Avignon, Théâtre des Halles
6-29 juillet, Avignon, Théâtre des Halles

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.