Accueil > Cowboy Mouth de Sam Shepard et Patti Smith

Critiques / Théâtre

Cowboy Mouth de Sam Shepard et Patti Smith

par Gilles Costaz

Les amants mythiques

Partager l'article :

Une chambre d’hôtel à Nw York, en 1971. Une femme qui s’appelle Cavale a kidnappé un homme, Slim, avec le projet de le transformer en rock-star. C’est un coup de folie et c’est une histoire d’amour. Slim a été vite séduit par la belle Cavale. Tandis que s’éloigne cette perspective de créer un nouvel héros du rock, le couple se prend aux flammes de la passion en huis clos. Ils ne sortent jamais de la chambre et se font monter ce dont ils ont besoin par le garçon de l’hôtel. De ces moments d’étreintes et de disputes les flammes retomberont un jour. Fin d’une grande et courte histoire d’amour. Sam Shepard et Patti Smith ont écrit eux-mêmes, en la transposant, la chronique du coup de foudre qui les emporta un jour et les fit s’enfermer une semaine au Chelsea Hotel. Chacun avait quitté son partenaire et, pour Shepard, son enfant, tant l’attirance était forte. Ils avaient rédigé dans la chambre cette pièce, Cowboy Mouth (Gueule de cowboy) qu’on n’avait pas encore vue en France, nous semble-t-il, mais dont une traduction par Robert Cordier avait été publiée à Paris. A présent, Marie Barraud a préféré faire un nouveau texte français ; elle incarne elle-même Patti Smith, ou du moins Cavale, et elle a demandé au chanteur Cali d’être le double de Shepard, Slim.

Ce type de reconstitution est risqué. L’enjeu est d’interpréter deux personnages célèbres et aussi de faire confiance à Cali qui, en matière de scène, ne connaissait que celle du music-hall. On craignait le pire et l’on a le meilleur. Nicolas Tarrin a réglé ce face à face dans la douceur, avec un joli sens du détail. Il a cerné ces deux héros non pas dans le bling bling du star-système, ni dans un contexte tapageusement américain, mais dans leur tendre et complexe quotidienneté. Voilà un jeune metteur en scène sur lequel il faudra compter. Cali acteur est une révélation : il est Slim avec simplicité, sobriété, vérité, intensité. Il chante, mais très peu. Son implication, très intériorisée, est au service du texte, et de la mythologie du rock. Marie Barraud est une Patti Smith imaginaire très touchante : une actrice sensible, belle dans ses emballements, ses colères et ses silences. Ils sont, parfaitement, des amants mythiques de notre temps.

Cowboy Mouth de Sam Shepard et Patti Smith, adaptation de Marie Barraud et Nicolas Tarrin, mise en scène de Nicolas Tarrin, décor d’Olivier Prost, accessoires de Charlotte Bovy, lumières de Mohamed Maaratié, sculpteur Jean Godement, stylisme de Louise Gos, avec Marie Barraud, Cali et Audrey Zouari.
Gaîté-Montparnasse, 19 h, tél. : 0143 22 16 18, jusqu’au 26 avril

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.