Accueil > Constellations de Nick Payne

Critiques / Théâtre

Constellations de Nick Payne

par Gilles Costaz

Un amour quantique

Partager l'article :

Arnaud Anckaert aime à chercher dans la création anglaise des textes neufs, d’un ton différent de ce qui s’écrit en France et violents comme des seaux d’eau glacée. On ne peut oublier, si on a eu la chance d’y assister, ses foudroyantes mises en scène d’Orphelins de Dennis Kelly ou de She said, Revolt again d’Alice Birch. Le voilà s’attachant à présent à un autre jeune auteur britannique, Nick Payne, et à sa pièce en forme d’envol parmi les « constellations » amoureuses. Lors d’un barbecue, un apiculteur et une physicienne se plaisent, se jettent dans une relation complexe, s’avouent d’autres aventures, ne se quittent finalement jamais tant que la maladie ne vient pas imposer sa terrible fatalité.
Payne se réfère à la physique quantique. Il n’avance pas en ligne droite et deux mêmes vérités peuvent s’affirmer en même temps. Il suit ces lignes contradictoires avec brio pendant la première partie de la pièce mais manque de souffle pour aller ainsi jusqu’au bout. La dernière moitié est plus classique. Touchante mais classique. Le plus fascinant est l’exercice plutôt vertigineux qu’Arnaud Anckaert met en place dans un beau décor de bois nu. Les acteurs sont comme livrés à une incohérence tendre qui leur faut muscler et rendre vraie. Noémie Gantier est magnifiquement insolite, Maxence Vandevelde dans un quotidien subtilement traversé d’humour. Ils effectuent une étonnante danse immobile au-dessus de nos pleins et de nos vides.

Constellations de Nick Payne, traduction de Séverine Magois, mise en scène d’Arnaud Anckaert, scénographie d’ Arnaud Anckaert en collaboration avec Olivier Floury, lumières de Martin Hennart
, musique de Benjamin collier, 
costumes d’Alexandra Charles, assistanat à la mise en scène d’Anna Dewaele, avec Noémie Gantier et Maxence Vandevelde.

Théâtre de l’Aquarium, cartoucherie de Vincennes, tél. : 01 43 74 99 61, jusqu’au 18 février. (Durée : 1 h 40).

Photo Bruno Dewaele.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.