Accueil > Cabaret Liberté ! par Charlotte Rondelez

Critiques / Théâtre

Cabaret Liberté ! par Charlotte Rondelez

par Gilles Costaz

Douce France, douce insolence

Partager l'article :

Le genre du cabaret traverse une crise formelle et même une crise de définition. Mis en cause par le nouvelles formes explosives du cirque, du music-hall et du théâtre, le récital blagueur en vogue tout au long du XXe siècle cherche un renouveau qu’il n’atteint pas toujours. Le Poche, tout en continuant sa mission théâtrale, réhabilite le style, avec tables, chaises et verres de vin dans sa salle en sous-sol. Il y a eu Le Bœuf sur le toit et le Cabaret Colette par Philippe Tesson. Voici le Cabaret Liberté ! par Charlotte Rondelez. Liberté, libertaire, libératoire : le thème se décline en vagues un peu politiques, secrètement philosophiques, toujours dans la détestation rieuse des conventions. Tout passe par le goût du mot éclatant, de la gestuelle imprévue, de l’adresse taquine au public.
Boris Vian, Octave Mirbeau, Jacques Brel, Georges Brassens, Pierre Dac, Jacques Higelin, l’auteur suisse méconnu Henri Roorda, Raymond Devos, Alfred de Musset font partie des feux de bengale qui éclairent la soirée, mais aussi Matei Visniec, La Maison Tellier et aussi Charlotte Rondelez elle-même qui a un joli brin de plume quand il s’agit de traquer le concept d’ « idée neuve ». C’est mené tambour battant, avec des enchaînements qui passent sans laisser le temps de respirer du coq à l’âne. Des tours de magie viennent se plier à la politique générale des effets de surprise. Le piano de Vadim Sher (un pianiste qui sait jouer et parler) n’est pas en reste pour ce qui est des assonances galopantes. Charlotte Rondelez est une agile et brillante Madame Loyale. Sylvain Katan et Pierre Val ont de fortes personnalités dans le genre bourru. Tout est régal dans ces textes incisifs voletant dans une volière où l’insolence n’en fait qu’à sa tête. Douce France, douce insolence..

Cabaret Liberté ! conçu et mis en scène par Charlotte Rondelez, assistée de Pauline Devinat, direction musicale de Vadim Sher, lumières de François Loiseau, conseiller magie : Romain Lalire, accessoiriste : Anaïs Souquet,, décor Julie Mahieu, avec Céline Espérin, Sylvain Katan, Vadim Sher, Pierre Val et Charlotte Rondelez

Théâtre de Poche-Montparnasse, 20 h 30 les mercredi et jeudi, tél. : 01 45 44 50 21, jusqu’au 13 juillet. (Durée : 2 h).

Photo Juliette Renard.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.