Accueil > Binôme : savants et écrivains main dans la main

Actualités / Actu

Binôme : savants et écrivains main dans la main

par Gilles Costaz

Une initiative de Thibault Rossigneux au Carreau du Temple

Partager l'article :

Binôme existe depuis huit ans. Cette série de mini-spectacles et d’échanges s’est déroulée sur plusieurs scènes, essentiellement au festival d’Avignon, parmi les « Sujets à vif », avec l’aide de la SACD et de Valérie-Anne Expert, mais aussi au Rond-Point. Cette semaine, la nouvelle brassée de « binômes » arrive au Carreau du Temple, que dirige Sandrina Martins. Le comédien-metteur en scène Thibault Rossigneux nous conte le passé et le présent de cette manifestation si différente des autre événements théâtraux.
Quel est le principe de Binôme ?
Thibault Rossigneux : Je pose au départ le principe de contrainte. A chacun de trouver sa liberté dans les contraintes, c’est-à-dire : un chercheur devient l’objet d’étude d’un auteur de théâtre, qui écrit à partir de leur entretien une pièce d’une demi-heure jouée par trois acteurs. Le binôme ne doit pas dépasser une heure dix. Chaque représentation comprend la diffusion d’extraits de la rencontre filmée entre l’auteur et le scientifique, la mise en lecture de la pièce par les artistes de ma compagnie Les sens des mots, la réaction filmée du scientifique à la découverte de la pièce, une discussion avec le public, en présence de l’auteur, du scientifique et de l’équipe artistique. Il y aura 11 binômes au Carreau du Temple. Cela porte à 29 le nombre d’événements que nous avons créés.
Vous avez toujours aimé la science ?
Oh non ! J’aime parler de revanche. Car j’étais un littéraire qui était très mauvais en science. Mais j’éprouvais depuis ce temps-là une frustration terrible. J’ai fini par créer Binôme, voyant bien qu’il y a des similitudes entre scientifiques et auteurs de théâtre.
Comment choisissez-vous les savants et les auteurs ?
Pour les chercheurs, plusieurs instituts de recherche sont coproducteurs de la manifestation et je travaille aussi avec l’IRD (Institut de recherche pour le développement). Pour les auteurs, je prends ceux qui écrivent le théâtre de leur génération. Il y a des auteurs que je ne vois pas dans cet exercice et d’autres qui me paraissent tout indiqués. Cette semaine, il y aura Léonore Confino, Lucie Depauw, Elizabeth Mazev, Sonia Chiambretto, David Lescot, Kevin Keiss, Daniel Danis, Jean-René Lemoine, Catherine Zambon, Pauline Peyrade, Frédéric Sonntag…
En règle générale, comment se passent les collaborations ?
Les savants sont surpris de la brièveté du texte, mais ils apprécient vite qu’on ne fasse pas le tour de la question, que le spectateur ne soit pas noyé. En général, la rencontre entre le savant et l’auteur est foudroyante. Ce sont des chocs, comme entre David Lescot et Valia Voliotis autour des particules de la lumière. Souvent, le « binôme » constitué reste en relation.
Etes-vous parfois déçu ?
Mais non ! J’adore faire venir les scientifiques au théâtre. Et chaque aventure est différente. Il ne peut y avoir la moindre routine.
Comment la manifestation peut-elle évoluer ?
Elle a de plus en plus de public. A Avignon, nous serons présents du 11 au 18 juillet. Ce sera de plus en plus international. Cela résonne ! Je le sens dans le milieu scolaire et bien au-delà. Cette aventure aurait pu me dévorer. En fait, elle me hante. Toute l’année, je dirige ma compagnie en Franche-Comté et j’injecte de la science dans mes spectacles. Cela a changé ma façon de raconter des histoires.

Binôme au Carreau du Temple
JEUDI 26 JANVIER - CARREAU DU TEMPLE
15h - Irrépressible, de Kevin Keiss, à la suite de sa rencontre avec Perrine Roux, chercheure en santé publique pour la réduction des risques liés aux conduites addictives (INSERM).
19h30 - Gros grand bruyant mais fiable à 100%, de Léonore Confino, à la suite de sa rencontre avec Chris- tine Ménaché, responsable du centre de calcul (CCRT, CEA).
- Un gamin au jardin, de Daniel Danis, à la suite de sa rencontre avec Stéphane Sarrade, directeur de recherche en chimie durable (CEA).
VENDREDI 27 JANVIER - CARREAU DU TEMPLE
15h - Effondrement(s), de Lucie Depauw, à la suite de sa rencontre avec Isabelle Contrucci, ingénieure de recherches en auscultation des sols (INERIS).
19h30 - Atlantides de Jean-René Lemoine, à la suite à sa rencontre avec Florence Sylvestre, spécialiste en paléoclimatologie (IRD – CEREGE – Région PACA).
- Ultimes cérémonies de Catherine Zambon, à la suite de sa rencontre avec Anne-Virginie Salsac, chargée de recherche en biomécanique des fluides (CNRS-UTC).
SAMEDI 28 JANVIER - CARREAU DU TEMPLE
17h - Sympatrie d’Elizabeth Mazev, auteure, à la suite de sa rencontre avec Romain Nattier, biologiste chercheur au Muséum national d’histoire naturelle.
- Parking Song, de Sonia Chiambretto, auteure, à la suite de sa rencontre avec Arthur Leblois, du Laboratoire de neurophysique et physiologie de l’université Paris V
20h - Moi j’utilise la lumière comme source d’excitation de la matière, de David Lescot, à la suite de sa rencontre avec Valia Voliotis, chercheuse en nanosciences à l’Institut des Nanosciences de Paris.
- Tir [je n’étais pas amoureux de toi], de Pauline Peyrade à la suite de sa rencontre avec Emmanuel Leprette, ingénieur spécialiste des explosions accidentelles, (INERIS).
DIMANCHE 29 JANVIER - CITÉ DES SCIENCES ET DE L’INDUSTRIE
11h30 - Souris chaos, de Frédéric Sonntag, à la suite de sa rencontre avec Daniela Cota, chercheuse en psychopathologie de l’obésité (Inserm).

Conception et réalisation : Thibault Rossigneux
Mises en lecture et interprétation : Laurent Charpentier, Sandrine Lanno, Elizabeth Mazev, Thibault Rossigneux, Paola Secret, Florian Sitbon, Emilie Vandenameele
Musique : Christophe Ruetsch
Technique : Jules Poucet

Réservations & informations : www.carreaudutemple.eu / 01 83 81 93 30.

Photo DR.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.