Accueil > Barbe-Neige et les Sept Petits cochons au Bois dormant

Critiques / Danse / Jeune Public

Barbe-Neige et les Sept Petits cochons au Bois dormant

par Yves Bourgade

Les contes de fées dynamités

Partager l'article :

Le Théâtre du Rond-Point à Paris commence l’année 2016 dans sa grande salle Renaud-Barrault avec un spectacle désopilant, Barbe-Neige et les Sept Petits Cochons au Bois dormant dont webtheatre avait signalé, le 22 février 2014, la création et la réussite au 22e festival « Suresnes cités danse ».

Cette production dansée visible pour un large public (tous âges confondus à partir de 8 ans) fait étape dans la capitale au milieu d’une longue tournée qui s’achèvera en avril prochain. Elle est signée par l’Italienne Laura Scozzi, formée aux danses : classique, contemporaine, aux claquettes, et, également au théâtre et au mime avec Marcel Marceau à Paris.

L’humour en danse est rare pour que l’on recommande cette satire cinglante à l’humour joyeux. Les protagonistes des contes de fées, souvent idoles des enfants, sont mis à mal, parfois dynamités à l’épreuve de la danse hip hop, sur une musique on ne peut plus romantique voire diabolique de virtuosité de Paganini. Cette bacchanale délirante interprétée par huit danseurs inépuisables balaye les idées reçues et les modèles imposés. Que l’on en juge : la Fée a perdu le mode de fonctionnement de sa baguette magique, le Petit Chaperon rouge a du poil aux jambes, sept Blanche-Neige manient la hache comme des furies, le Prince qui réveille la Belle au bois dormant est noir, les Petits Cochons sont des cochonnes délurées qui épuisent un ours, etc…

Laura Scozzi précise bien que ce n’est pas un spectacle « Jeune public ». « Ce qui doit provoquer le rire, dit-elle, c’est le grotesque de l’influence que toute l’imagerie véhiculée par Walt Disney a eu sur le « rêve d’amour » dans notre enfance. »

Barbe-Neige… , Chorégraphie Laura Scozzi , musique Niccolo Paganini, costumes Olivier Bériot, scénographie Natacha Le Guen de Kermeizon (1h10).

Théâtre du Rond-Point, à Paris : jusqu’au 31 janvier, mardi au samedi 20h30, dimanche 15h, relâche les lundis et le 10 janvier

En tournée:Le Havre : 23 février. En mars :3 et 4 Antibes – 11 : Vitré – 13 : Saint-Germain-en-Laye – 15 : Voiron - : 18 au 20 Blagnac 22 : Bergerac.
En avril : 1er : Perpignan - , 3, 4, 5 : Marciac – 15 : Corbeil-Essonne – 19 : Saint-Louis – 22 : Bonn (Allemagne).

Photo© Dan Aucante .

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.