Accueil > André Sauvé

Critiques / Théâtre

André Sauvé

par Gilles Costaz

Jongleur de mots et de notions

Partager l'article :

Nous ne connaissons pas tous les grands artistes québécois ! André Sauvé est encore peu passé à Paris. Il est connu et adulé dans son pays. Mais il n’a pas encore tenté la conquête du public français, qu’il devrait pourtant enchanter. On a pu le voir très brièvement au Dix-Heures avant l’été. C’est là qu’on peut le revoir, également de façon brève, actuellement. L’air malicieux et égaré, il se situe dans les parages d’un Devos et de tout jongleur de mots qui jongle, au plus profond, avec les idées. Son nouveau spectacle s’appelle Etre et, comme promis, comme prévu, fait des étincelles avec le verbe être. Il prend au piège les mots et l’absurde du monde, sans imiter personne, bien qu’on puisse lui attribuer des ancêtres dans l’exercice verbal de très haut niveau.
André Sauvé est de ceux qui, comiquement, revivifient la langue française. C’est dire qu’il nous est nécessaire.

André Sauvé : Etre de et avec André Sauvé.

Théâtre de Dix-Heures, les 20 et 22 novembre, 20 h, tél. : 01 48 06 10 17.

Photo DR.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.