Accueil > African Requiem de Stefano Massini

Actualités / Théâtre

African Requiem de Stefano Massini

par Gilles Costaz

Une lecture par Maria Laura Baccarini

Partager l'article :

Stefano Massini, avec des pièces comme Chapitres de la chute (consacré aux Lehmann Brothers) ou Femme non rééducable, s’est imposé comme un auteur de premier plan. Il est à présent directeur du Piccolo Teatro de Milan. Les Ateliers de Cribeau nous donnent l’occasin de découvrir l’un de ses textes inédits en France, African Requiem. Cette œuvre parle de l’assistanat de la journaliste Iliara Alpi et de son caméraman en Somalie en 1994. La traducteur Gérard Auburgan et les Ateliers de Cribeau nous permettent, le temps d’une soirée, d’entendre ce texte lu par la grande actrice Maria Laura Baccarini.
Maria Laura Baccarini a écrit en préface à sa lecture : « Au sein de ce chaos, de la course folle de ce monde, s’arrêter, régler l’objectif sur une histoire comme celle d’Ilaria est une nécessité morale, la même qui l’a poussée vers la vérité et donc vers la mort. Des exécutions comme celle que subirent Ilaria et son fidèle caméraman Miran Hrovatin, en plein jour, sans aucune protection, disparaissent dans une mer de victimes, d’affaires non résolues par la volonté des institutions, dans des procès interminables sans que les vrais coupables ne soient jamais inquiétés. Dans certains cas il peut venir une tardive et symbolique satisfaction, au terme d’efforts extrêmes.
Mais dans le cas d’Ilaria, même pas cela. Alors, reste le théâtre, l’empathie. L’humain qui rencontre l’humain. C’est pourquoi il est d’une grande importance pour nous que ce festival consacré aux héroïnes du quotidien soit dédiée à Ilaria Alpi. Ilaria Alpi, célèbre seulement pour avoir défrayé la chronique par le tragique de sa mort, est essentiellement une héroïne ensevelie, mais qui, grâce à notre mémoire et notre effort de tous les jours pour rester lucides, continuera à nous rappeler par son exemple, la valeur de l’éthique, de l’humble et sacrée recherche de la vérité. »

African Requiem, Homicide involontaire d’Ilaria Alpi de Stefano Massini, traduction de Gérard Auburgan, une lecture de Maria Laura Baccarini. Organisée par les Ateliers de Cribeau.

Mairie du 9ème arrondissement (Salle du Conseil), 6, rue Drouot - 75009 Paris. Jeudi 19 avril, 19 h 45. (Tarifs : 13 euros, 9 pour les adhérents des Ateliers de Cribeau).

Photo DR.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.